Succès de la séparation de Fitia et Mitia : Une fierté pour les médecins malgaches

Avosoa 10:01:00 social
img

Les deux heures et demie de durs labeurs pour les médecins malgaches ont apporté ses fruits pour la séparation des deux sœurs jumelles, de cinq mois, Nambininaharilala Fitia et de Nambininaharilala Mitia. L’opération s’est déroulée le mardi 13 septembre 2017  au centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona à Ampefiloha. Des dizaines de médecins spécialistes composées d’anesthésiste, de radiologue, de pédiatre, de biologiste et d’infirmier de bloc, sous la direction du professeur Mamy Lalatiana Andriamanarivo, chef du Service de l’Unité de Chirurgie pédiatrique et non moins ministre de la Santé Publique, ont participé à l’opération. 

L’anomalie a été constatée lors de la consultation de grossesse et l’échographie siamoise du mois d’Avril, elle a montré que les deux jumelles étaient unies au niveau du foie. Il a fallu une opération césarienne pendant l’accouchement le mois d’Avril dernier.  En mois de Mai, les bébés furent transférés à Antananarivo en vue de la préparation à la séparation. Puisque les conditions nécessaires, quant à leurs poids, sont réunies, l’opération a été faite le mardi dernier. Selon le professeur Lalatiana Andriamanarivo, l’opération chirurgicale pour la séparation des bébés siamois est parfois très risquée. Elle demande beaucoup de courage. Pourtant, les équipes chirurgicales malgaches ont pu relever le défi en réussissant la séparation des petites Fitia et Mitia. Ce succès s’ajoute donc au palmarès des hôpitaux ainsi que des chirurgiens malgaches.

D’ailleurs, le ministre de la santé publique a affirmé que l’opération chirurgicale de séparation des bébés siamois pourra se faire à Madagascar à moins que celle–ci ne constitue une opération cardiologique.  Pour le cas de Fitia et Mitia, les coûts n’ont pas atteint la moitié de ceux de Mahagaga et Mahalatsa qui ont nécessité une évacuation sanitaire en France. L’Etat malgache a en effet pris en charge l’opération de ces deux sœurs.

Après l’opération, la santé de Fitia et Mitia évolue, cependant, les petites devront encore suivre une surveillance médicale. Elles ont, également, quitté la salle de réanimation dès la fin de la semaine dernière et se trouvent aujourd’hui dans une chambre spécialisée pour faciliter leur surveillance. Les visites restent encore interdites pour ces bébés. 

Le déroulement de l’opération a été rapporté par les  équipes du Ministre lors d’une conférence de presse qui s’est tenue hier à l’hôpital HJRA Ampefiloha.

 

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités