Soanierana Ivongo : L’annulation du concert de Rossy a pris une tournure litigieuse

Manue - MH 12:24:00 sport
img

Bagarre, plainte et poursuite judiciaire. Ce sont les résultats de l’annulation du spectacle du groupe Rossy, censé se tenir dimanche dernier au stade municipal de Sonierana-Ivongo. Le groupe a envoyé ses mandataires régler toutes les paperasses d’autorisation à la mairie en mois de septembre. Ayant reçu l’approbation de l’hôtel de ville, l’équipe a lancé la campagne publicitaire pour donner rendez-vous aux fans du Tapolaka.

Cependant, quelques jours avant le spectacle, le chanteur a reçu un appel venant du député de Soanieran Ivongo lui informant de déplacer son show sous prétexte que du gazon aurait été récemment planté au stade, un fait que l’artiste démentira plus tard, et que le concert abimerait tout. Le parlementaire a donc proposé un autre endroit au groupe. Comme tous les matériels et équipements étaient déjà installés et prêts pour le spectacle, Rossy n’a pas accepté ladite proposition. Devant cette obstination du camp de l’artiste, le député a débarqué au stade, accompagné des autorités membres de l’OMC, en l’occurrence du Chef de district, de l’adjoint chef, du commissaire et de la Brigade de la Gendarmerie.

Face à cette massive riposte, le groupe a décidé d’obtempérer, et a pris le chemin vers la sortie, sauf que cette dernière a été bloquée par un barrage et les camions n’avaient pas de possibilité de passer que d’emprunter l’autre sortie. Cela a suscité la colère de l’artiste qui a répliqué en démontant le barrage par lui-même et a ordonné à son équipe de sortir les camions. Mais le député ne l’a pas non plus entendu de cette oreille car il a lancé des propos racistes et discriminatoires au chanteur, comme quoi il n’était pas chez lui dans cette ville qui lui appartient, que le député Paul Bert Rahasimanana alias Rossy n’était que l’élu des bas quartiers. La guerre a donc été déclarée et une bagarre s’est ensuivie. Selon les dires de l’artiste les coups portés par le député n’ont pas été des moindres et lui a causé des foulures aux bras et pire encore un coup dur à sa hanche récemment opérée.

Pour s’assurer que l’équipe du tapolaka déguerpisse des lieux, les membres de l’OMC auraient monté la population du district de Sonierana Ivongo à se lever contre eux via la station radiophonique, selon le dire de Rossy. Ayant accepté leur défaite, Rossy et sa troupe ont rebroussé chemin vers Antananarivo. Mais le député élu dans le 4è arrondissement de Soanierana Ivongo n’est pas près de laisser tomber l’affaire. Il a en premier lieu déposé une plainte de réserve au commissariat de police et à la brigade de la gendarmerie mais il constate alors que ces deux forces de l’ordre sont clairement du camp de l’autre député et ont prétexté que les responsables n’étaient pas encore présents, d’ailleurs ces mêmes autorités étaient présentes lors de l’agression physique mais n’ont émis aucune réaction, Rossy compte ainsi porter plainte contre eux pour non-assistance.

Le chanteur a fait une conférence de presse hier déclarant qu’il compte lever tous les maires victimes de non-respect et engage une poursuite judiciaire contre le député de Soanierana Ivongo, pour abus de pouvoirs, non-respect de la hiérarchie et des décisions administratives, pour les propos racistes qui sont une forme d’agressions verbales ainsi que pour l’agression physique. Il a fait appel au Premier ministre qui a d’ailleurs annoncé que le problème est réglé et qu’ils peuvent faire le show comme prévu mais il était déjà trop tard. Il a également fait appel à la coordinatrice nationale du parti MAPAR Christine Razanamahasoa qui a répondu qu’elle suivrait de près la situation. On voit bien alors que Rossy est bien décidé à donner suite et grande ampleur à cette histoire, qui lui a valu la perte d’un investissement de près de 40 millions d’ariary, mis à part les coups et blessures.

De son côté, le député contacté par téléphone tient à préciser que lui et les membres de l’OMC ont déjà proposé un autre endroit où se tenait habituellement des shows musicaux au groupe mais il ne comprend pas pourquoi Rossy s’entête à s’y manifester. D’autant plus qu’il sait très bien le montant des investissements versés pour rendre ce stade digne d’un vrai stade. Le maire connaissant bien cet engagement n’aurait pas dû accorder une quelconque autorisation sans avoir demandé l’avis des autres entités. Pour le député de Soanierana Ivongo, le maire, étant absent des réunions avec l’OMC, n’a qu’un seul but, détruire ce que les autres essaient de construire.

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités