Rova Manjakamiadana : La reconstruction est plus urgente que la poursuite de l’enquête

Avosoa 14:42:00 sport
img

6 novembre 1995 - 6 novembre 2017. Cela fait 22 ans jour pour jour que le Palais de la Reine Manjakamiadana fut le théâtre d’un incendie dévastateur. Beaucoup de Malgaches  se souviennent encore de cette nuit amère durant laquelle la flamme a dévoré totalement le Rova d’Antananarivo ne laissant que des décombres de pierre.

Cette nuit-là, des mots remplis d’amertumes, de pitié, et de profonde désolation se sont fait entendre de ceux qui ont vu les fenêtres du Tranovola crachant de la flamme. Sans attendre, des hommes et femmes, simples citoyens,  personnalités politiques, artistes étaient  sur place, prêtant mains fortes aux éléments des sapeurs-pompiers qui avaient eu du mal à maîtriser le feu.  Les autres ont essayé d’attraper les vitrines qui contenaient les bijoux, calices, lancés du haut du toit par des bras courageux et héroïques. En bref, tout le monde avait voulu sauvegarder ce qui peut l’être du grand-palais même au péril de leur vie puisque l’amour pour la Nation était leur seule motivation. Malgré les bonnes volontés de tous ceux qui y étaient, le feu a tout détruit. Y compris le grand-palais avec les Tranomanara au-dessus  des tombeaux royaux.

Après la catastrophe, des projets de reconstruction ont été menés par le gouvernement malagasy. La  Direction Nationale des Opérations Rova (DNOR)  fut créée durant le régime de Didier Ratsiraka pour assurer les travaux de reconstruction. D’un autre côté, l’UNESCO a aussi versé une grosse somme. Pourtant, aucune action n’a pas été accomplie. C’est seulement en janvier 2006 que les travaux ont réellement commencé et ne sont toujours pas achevés jusqu'à maintenant.

D’ailleurs, l’enquête sur ce crime qui a réduit en cendre un patrimoine national, connu universellement par sa beauté et son prestige qu’est le Rova Manjakamiadana n’a rien donné. Or elle avait pour objectif d’identifier les auteurs du crime. Il semble que ceci restera dans la longue liste des dossiers classés comme ceux de l’assassinat du Colonel Ratsimandrava et tant d’autres encore.

En tout cas, bien que tout le monde veuille découvrir les cerveaux d’un tel crime, certains se demandent plutôt si l’accélération des travaux de reconstruction du Palais de la Reine n’est plus urgente que la poursuite de cette enquête qui n’a encore pas donné de résultats concrets. Le Rova couvre une part entière de l’histoire de Madagascar et le peuple malagasy, en particulier les dernières générations ont hâte de pouvoir admirer la beauté originale de cette œuvre architecturale de l’Imerina.

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités