Présidentielle 2018 : Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina en tête du peloton

MH 14:39:00 politique
img

Ils étaient 36 sur la ligne de départ, mais à l’issue du vote effectué hier par 40% des électeurs inscrits sur la liste électorale, deux candidats émergent du lot, sans surprise. Ce sont les deux protagonistes de 2009, le premier est celui qui était au pouvoir et avait dû s’exiler pour des raisons de sécurité tandis que le deuxième est l’homme qui a dirigé le mouvement populaire, suite à des événements liés à la diffusion faite sur sa station audiovisuelle et le bras de fer qui opposait sa société INJET avec celle des enfants du premier, sans oublier l’histoire d’argent non attribué par l’Etat à la Commune urbaine d’Antananarivo.

Ils, ce sont Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina, la communauté internationale leur a interdit de se présenter à la présidentielle de 2013 à travers le ni….ni, ce fut leur mandataire qui s’est battu à leur place. Mais on connaît tous la suite de l’histoire, une fois arrivée au pouvoir, Hery Rajaonarimampianina, le poulain de Rajoelina, a tourné le dos à celui qui l’a aidé à se hisser à cette place.  

L’heure de la revanche a sonné

En dépit du nombre pléthorique de candidats, les électeurs ont été inébranlables, ils ont toujours réservé leur vote aux deux protagonistes de 2009. Donc, en cinq ans, rien n’a changé, les différents événements de 2013 à 2018 n’ont pas réussi à changer le vote des Malgaches.  Ils portent « Dada » et « Boaikely » dans leur cœur, les résultats partiels et provisoires des votes l’ont démontré.

Analamanga, Vakinakaratra, Bongolava, Alaotra mangoro…. Ce sont entre autres les régions où Ravalomanana a obtenu plus de voix. Diana, Sofia, Atsimo Andrefana, Boeny, Vatovavy fitovinany ont voté pour Rajoelina. En faisant une lecture rapide de la situation, les hauts plateaux accordent toujours une confiance absolue à Marc Ravalomanana qui fêtera son 69ème année d’existence le 12 décembre prochain. Rajoelina avec son discours grandement prometteur et la démonstration sur écran des projets qu’il compte entreprendre épate les jeunes des régions côtières. Il a par exemple répété à plusieurs reprises que la ville de Tamatave sera comme Miami, celle de Mahajanga comme Ibiza, Antsiranana sera équipée d’une installation électrique fonctionnant à l’éolienne et à la centrale solaire et ainsi de suite. Des promesses jugées mirobolantes, voire utopiques mais reconnues par les votants.

Un deuxième tour s’impose

L’équipe de la CENI (Commission Electorale Nationale indépendante) s’active actuellement pour publier les résultats des votes mais depuis hier elle n’a réussi à traiter qu’un pourcent du nombre total des bureaux de vote qui est de 24 852.  Donc 1% sur 24 582 en 24heures c’est assez lent. De plus, les partisans de chaque candidat prétendent déjà qu’ils ont pu traiter au moins 70% des résultats grâce au rapport fait par leurs membres du bureau de vote. C’est un peu énervant d’entendre les journalistes de VIVA Tv sortir des résultats accordant le premier tour à Andry Rajoelina, même refrain cher le KMMR (Komity Mpanohana an’i Marc Ravalomanana) qui publie sans relâche des résultats donnant le plus de voix à leur candidat. On peut voir la même chose dans le camp du candidat n°12, Hery Rajaonarimampianina.

Si pour l’instant il est difficile de faire le pronostic sur les résultats définitifs, ce qui est sûr c’est qu’il y aura un deuxième tour.

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités