Partisans d'Andry Rajoelina : Acharnement et intimidation contre huit étudiants membres de l’ASPA

MH 16:08:00 editorial
img

C’est aberrant et honteux ! Les partisans d’Andry Rajoelina, à travers leurs pages facebook et des comptes fake, publient et font un maximum de partage des photos et les noms des étudiants qui ont participé à la conférence inaugurale organisée par l’ASPA et NEWPOLIS à Paris. Ces étudiants ont non seulement adhéré à la demandé d’annulation de la conférence pour différentes raisons mais ils ont aussi posé des questions pertinentes ayant choqué l’ancien président de la Transition. Sinon comment expliquer ces réactions négatives, voire menaçantes, envers de simples étudiants en sciences politiques. Mais de là à les comparer à des jeunes remplis de haine et de jalousie, à les traiter des voyous, c’est aller trop loin et au-delà des valeurs sociétales et de la démocratie que Rajoelina a bien voulu défendre. C’est justement le thème débattu lors de cette conférence, l’expérience démocratique en Afrique. Et ces étudiants n'ont pas du tout démérité car ils ont vraiment montré qu’ils maîtrisaient le sujet et voulaient agir pour le développement à travers leurs interventions.

Il se dit démocrate….

Comment donc être démocrate si on ne supporte pas de simples questions lors d’un débat contradictoire, si on n’aime pas les critiques des uns et n’accepte pas les remarques négatives ou tranchantes des autres. Comment le candidat Rajoelina se plaît à utiliser ce terme démocrate alors qu’à la moindre opposition - une opposition composée de huit étudiants - il déclenche la machine à traque par l’intermédiaire de ses partisans qui ne s’embarrassaient pas à user de tous les moyens pour panser « les blessures » de leur patron. Si rien que cela, ils réagissent de cette manière, on se demande comment ils vont gouverner tout un pays composé de 25 millions d’âmes qui ne vont jamais partager les mêmes pensées et les mêmes visions. Par rapport à l’image qu’il veut véhiculer, ce candidat n’est jamais démocrate, Lalatiana Rakotondrazafy et Fidèle Razara Pierra, ses fidèles porte-paroles lors de la supposée lutte populaire en savent des choses. Mais l’amnésie peut atteindre facilement certaine femme comme la dame Rakotondrazafy, ses souffrances et ses déboires de 2011 sont vite passés aux oubliettes pour on ne sait quelles raisons.

Il se dit agir par amour ….

Depuis hier, les partisans d’Andry Rajoelina n’ont cessé de rendre public le profil de ces étudiants dans des grands groupes sur Facebook. Histoire de susciter la colère des Malgaches, de dénigrer les étudiants ou carrément de les attaquer. Quelle bassesse d’esprit, nous dirons même plus, quel autoritarisme ! Dans une école de ce genre, la liberté de pensée et d’expression est le maître-mot, de plus, les étudiants sont censés connaître le paysage géopolitique et les enjeux de la démocratie en Afrique, plus particulièrement Madagascar. C’était l’occasion rêvée de l’interpeler et de est tout à fait normal s’ils ont trouvé les questions les plus pertinentes.

Prendre le mot « amour » comme slogan électoral n’est vraiment qu’une affabulation car le vrai Rajoelina paraît vindicatif et prompt à vouloir neutraliser ses adversaires notamment politiques. Arrêtons donc de jouer avec le cœur des gens et les versets bibliques qui n’ont d’effet pour lui mais qu’il veut imposer à ses électeurs. Donc, que cessent les mauvaises pratiques des partisans d’Andry Rajoelina qui ont l’habitude de faire taire par tous les moyens, quitte à dénigrer et à dépasser le cadre légal, les personnes qui ont réussi à le déstabiliser.

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités