Ntsay Christian est–il un vrai garant de la neutralité de l’administration ?

Avosoa 13:45:00 politique
img

Dans un communiqué qu’il a diffusé lundi dernier, le premier ministre Ntsay Christian a rappelé la nécessité de respecter la neutralité de l’administration. Ceci concerne notamment la réunion et manifestation publique qui précèdent la campagne officielle ainsi que la responsabilité des représentants de l’Etat.

Dans cette lignée, le chef du gouvernement a insisté sur la liberté d’expression de chaque citoyen ou parti politique, ce qui s’explique par le droit de faire une manifestation à tout moment. Ce droit est également l’un des principes fondamentaux reconnus par notre Constitution que l’Administration est tenue de garantir. Ainsi, le Premier ministre a bien souligné qu’il ne devrait pas y avoir d’exceptions à l’exercice de ces libertés droits de manifester publiquement.

Quant à la responsabilité des représentants de l’Etat, Ntsay Christian a affirmé clairement que ces derniers sont tenus de veiller à ce que les partis politiques, les citoyens qui souhaitent organiser une manifestation publique dans des lieux publics soient traités de manières équitables. Il s’agit surtout de la délivrance d’autorisation de tenir une réunion dans les lieux publics.

Deux poids deux mesures

Or, en réalité, c’était le premier ministre Ntsay Christian lui-même qui a intervenu pour que le parti MAPAR ait pu utiliser le Palais des sports Mahamasina le 6 août dernier. Il a alors réquisitionné le responsable du TAFITA à mettre le palais à la disposition d’Andry Rajoelina et consorts. Par contre, le parti TIM s’est vu interdit d’utiliser le stade municipal de Mahamasina pour un meeting prévu dimanche dernier. Cette fois-ci, Ntsay Christian reste silencieux alors que ce cas contredit le principe d’égalité des partis politiques de faire une réunion qu’il venait de publier lundi dernier. De plus, ce meeting des TIM se fera dans un lieu clos et ne constitue surtout pas un danger au maintien de l’ordre public.

En effet, c’est le moment pour Ntsay Christian de se manifester s’il prétend vraiment être le garant de la neutralité de l’administration. Dans le cas contraire, il n’est qu’un complice de non respect des droits et libertés individuels qui sont d’ailleurs des principes constitutionnels et est en train de faire preuve de penchant évident en faveur du MAPAR.

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités