Ministère des Finances et du Budget : Gervais Rakotoarimanana a démissionné de son poste

Ralay 13:45:00 politique
img

Le doute est levé : le grand argentier a effectivement démissionné de son poste. Il a réuni la presse ce matin à 11h à l’hôtel Carlton pour l’annoncer officiellement. Une déclaration éclair qui n’a en tout duré que quelques minutes. Les journalistes n’ont même pas pu lui poser des questions sur les raisons précises de cette décision plutôt surprenante. 

« Il n’est pas dans ma nature de jeter l’éponge, je suis plutôt du genre à honorer mais engagements. Toutefois je ne peux plus continuer à occuper ma fonction au sein du ministère même si il me tient à cœur de renforcer les réalisations importantes initiées depuis deux ans et demi. » Voilà la déclaration du ministre des Finances et du Budget, Gervais Rakotoarimanana, face à la presse.

Pourquoi a-t-il pris la décision de démissionner tout d’un coup ? Pour sa part, il n’a donné aucune précision, il n’a fait que lire le communiqué qu’il avait en main. « C’est pour l’amour de la Patrie que j’ai accepté l’appel du Président de la République Hery Rajaonarimampianina à revenir au pays et à occuper ce poste. Et je le remercie infiniment de m’avoir choisi. Cela n’a pas été facile mais c’est avec humilité que j’affirme que nous avons fait beaucoup de progrès. Dans tout ce que j’ai fait, j’ai toujours veillé à préserver mes valeurs. C’est pour cette raison que j’ai soumis au Chef de l’Etat, vendredi 14 juillet, ma lettre de démission. » Après cette déclaration, il a tout de suite plié bagages sans donner de plus amples explications.

Cela fait deux ans et demi que Gervais Rakotoarimanana a été nommé ministre des Finances et du Budget. Et tout ce temps, il n’a jamais effleuré l’esprit qu’il puisse un jour démissionner de son poste. Lui qui a toujours prôné la bonne gouvernance et engagé de nombreuses réformes comme la transparence budgétaire et la lutte contre la corruption dans son département. En somme, il a été efficace et mérite sa place. L’ambassadeur de la France, Véronique Vouland-Aneini, a même fait une mention spéciale sur ses compétences et sa rigueur dans son discours lors de la célébration du 14 juillet à la Résidence Ivandry.

Et voilà qu’aujourd’hui, après de bons et loyaux services, il a préféré démissionner en raison des divergences de points de vue et d’approches, selon ses précisions. Maintenant, la question qui se pose est : sa décision aura-t-il des répercussions sur les fonds que le pays a récemment obtenus ? Car il n’y a même un mois de cela que la deuxième tranche du FEC nous a été octroyée. La seconde question est qui va le remplacer ? Une histoire à suivre…

 

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités