Météo : Une pluie de grêles dans l’atsimondrano et la région Alaotra mangoro

MH 16:58:00 actualite
img

De Tanjombato à Iavoloha, en passant par Andoharanofotsy, des grêlons accompagnent la pluie qui s’est déversé cet après-midi. Pris au dépourvu, les marchands à ciel ouvert du marché d’Anosibe ont cherché refuge dans les épiceries du coin laissant derrière eux brèdes, légumes et autres produits non susceptibles d’être endommagés.

Du coup, de nombreuses publications montrent des images de ces grêles qui inondent la cour, les toits et les rues. C’est du blanc partout. Certains chantent la venue de la neige, d’autres s’émerveillent de la grosseur de la grêle dans les rues. Mais l’on a noté cette pluie de grêles s’est également produit dans l’Androy vendredi dernier et pas seulement à Antananarivo. Le phénomène n’est pas rare, il se passe souvent en période d’été mais dépend des courants ascendants violents.

Mais comment se forment la grêle ?

« Elle se forme en raison de courants ascendants violents au sein de nuages d'orage. Pour comprendre la formation de la grêle, il faut comprendre celle de la pluie. En fait, la pluie est constituée de l'agrégation des fines particules d'eau qui forment un nuage. Lorsque les gouttes d'eau formées atteignent un poids dépassant la force du courant ascendant qui traverse le nuage, elles chutent sous forme de pluie. Plus le mouvement ascendant est puissant, plus la goutte de pluie a des difficultés à chuter et plus elle a le temps de grossir en capturant d'autres particules d'eau du nuage. Dans le cas de courants ascendants violents, la goutte d'eau remonte parfois jusqu'à des zones où la température est suffisamment basse pour entraîner sa congélation et la formation de grêle. Et les grêlons seront d'autant plus gros, de nouveau, que le puissant courant les maintiendra longtemps en suspension parmi les particules du nuage. Le grêlon ne tombera, comme la pluie, que lorsque son poids vaincra la force du courant ascendant. »

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités