Matina Razafimahefa de Sayna veut faire de Madagascar un eldorado digital

Avosoa 11:08:00 actualite
img

Les « Loulous »,  première promotion de Sayna, ont été présentés jeudi dernier à Androhibe. Ils sont composés de douze jeunes étudiants ayant suivi une formation intense de quatre mois au métier de développeur-web. Ainsi ces jeunes vont être placés dans des entreprises locales partenaires de Sayna avant de s’installer dans des entreprises internationales. Les recrues de Sayna sont reparties en quatre groupes de trois personnes et lors de leur sortie de promotion, ils ont présenté leur travail de recherche qui s’est basé sur le développement- web comme la création d’un site web.

Selon l’explication de Matina Razafimahefa, fondateur de Sayna, ces jeunes ont été recrutés suivant leur motivation et leur volonté de sortir de la pauvreté. Parmi ces étudiants figurent des jeunes qui ne connaissaient rien en informatique. Et le projet leur a offert cette formation  de manière gratuite.

Rêve d’enfant.

Matina Razafimahefa grandit à Madagascar et connaît bien les conditions de vie de la plupart des Malgaches. Lorsqu’elle avait 15 ans, sa famille décidait de s’installer à Paris.  C’est en découvrant le système éducatif  français gratuit qu’elle a eu le désir d’offrir la même chose, celle de l’enseignement de qualité gratuit et ouvert à tous, aux enfants malgaches. Une idée lui est donc venue en tête, c’est de créer un centre de formation à Madagascar, son pays d’origine, et de leur procurer une offre « internet illimité ».

En 2017, Matina a assisté à une réunion évangélique basée sur le thème « Comment devenir un leader ? » à Londres. Depuis, elle a mis en œuvre ses idées avec le soutien de sa mère, Nirina Rahoeliarivahy. Elles ont mené une campagne de crowdfuding en janvier pour pouvoir démarrer le projet Sayana durant lequel, Matina et sa mère ont collecté 3 200 euros. Et en 2018, Sayna a été élue la meilleure entreprise sociale à Madagascar, un prix décerné par l’Organisation Internationale de la Francophonie.

C’est à partir de là qu’elle a fondé le Sayna dont l’idée est de former gratuitement les jeunes malgaches en difficulté. « Je suis prête  à remuer ciel et terre pour que chaque jeune malgache ait des compétences valorisables en entreprises et les clefs de sa propre indépendance » a affirmé courageusement Matina.

Faire de Madagascar un eldorado digital

Dans six ans, Sayna veut réaliser un ambitieux objectif, c’est de former 10 000 jeunes malgache et de faire de la Grande-île un Eldorado digital. Matina coopère actuellement avec des grandes entreprises malgaches telles le groupe Axian, l’Accès Banque, le groupe STAR et Orange Madagascar. Ces entreprises assurent totalement le coût des formations des jeunes de Sayna et les embauchent après.

Parmi les 12 étudiants nouvellement promus, 10 ont été tout de suite recrutés dans des grandes sociétés, un autre a choisi de continuer ses études et le dernier va intégrer l’équipe de Matina Razafimahefa.

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités