Jean Emilien s'en est allé mais ses œuvres restent

RR 16:31:00 art_culture
img

Le monde de la musique Betsileo ne revêt plus le même paysage depuis la disparition de Jean Emilien, grande fierté de la région et de tout le pays. Et grâce à son talent pour jouer du kabôsy (instrument typiquement malgache) ainsi que de l'harmonica, accompagné de sa voix singulière, aucun art moderne de notre époque ne peut égaler ce talent découvert dans une gare routière.

Son attachement aux instruments traditionnels lui a valu le titre d'ambassadeur de la musique issue de cette contrée. Dans la ville, ses premières compositions en tant qu'artiste errant, suscitait l’étonnement. L'on se remémore les fois où il subissait les railleries mais malgré tout,  son entourage n’a cessé de l’encourager.

Jean Emilien aura fait toutes les étapes d'un artiste en quête de public pour conquérir la scène et monter jusqu'au sommet de son art. En effet, comme il a été susmentionné, son talent a été découvert dans une gare routière. C’est un chauffeur de taxi brousse qui le repère puis l'emmène à Antananarivo. Et une fois arrivée dans la capitale, il se produit dans les soirées et événements de toute sorte. En même temps, plusieurs personnalités lui offrent des opportunités dont l'ancien ministre de la Culture Tsilavina Ralaindimby. Il a toujours continué à préserver et faire son art et en 1991, il est primé champion du monde d'harmonica.

Ce qui est regrettable, c’est qu’aujourd'hui peu de jeunes artistes locaux s’inspirent de son art. Et ceux qui restent attachés à la musique traditionnelle qualifiée de world music, prônent toujours la musique betsileo à l'instar du regretté Jean Emilien. Ainsi Raprosy, ZMG, Imaintsokely, Rantoanina, Mamisoa, Kobaha, Tafaragnitse…

Actuellement un accordéoniste du nom de Rakotovao Rinah représente la région ainsi que Madagascar dans un concours international. Toute la famille d'artistes de Fianarantsoa met l'espoir en ce jeune musicien pour marquer le renouveau.

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités