Japon : La délégation malgache visite le siège du NEC et le grand port de Tokyo

Manue 15:10:00 politique
img

Comme prévu, pendant la première demi-journée de la visite officielle au Japon, la délégation malgache a effectué dans la matinée d’hier la visite des deux grandes compagnies japonaises à Tokyo. Il s’agit entre autres, de NEC une grande entreprise créée en 1899 et spécialisée dans l’informatique et la télécommunication. Le Président et sa délégation ont été reçus par le chairman de ce géant industriel, Nobuhiro Endo. Ce dernier a annoncé que l’entreprise souhaite accompagner Madagascar dans l’amélioration de ses compétences en matière de technologies de l’information et en informatique. Il a également présenté les dernières créations innovantes de l’entreprise, comprenant un appareil de reconnaissance faciale, auquel le Président a été invité à tester. Cet appareil enregistre les différents traits du visage et donne ou non l’accès à l’entrée des grands évènements, c’est-à-dire que la liste des invités est déjà répertoriée par image dans le système et ceux qui ne s’y trouvent pas seront refusés. Cet appareil peut aussi très bien servir à autoriser ou non l’accès à des bâtiments administratifs ou tout simplement dans les lieux de travail. Une innovation appréciée par le Président. « Il s’agit d’un modèle dans la course au développement de la technologie et à la création d’emploi. » a-t-il affirmé.

L’objet de la deuxième rencontre est la visite du grand port de Tokyo, reconnu mondialement comme étant le plus grand complexe industrialo-portuaire continu. Ce dernier existe maintenant depuis plus de quatre siècles, cela explique bien son envergure à présent. Mais le Directeur Général du port a surtout estimé la compétence du Japon en construction d’infrastructures portuaires, une aptitude qu’il souhaite mettre à disposition de Madagascar, car à titre de rappel le Japon va procéder à l’extension du port de Toamasina, un accord signé en mars 2016. Les travaux débuteront l’année prochaine jusqu’en 2025, c’est-à-dire dans une durée de sept ans. Mais les techniciens japonais de la JICA (Agence Internationale de Coopération Japonaise) ont indiqué que cette durée sera réduite au maximum grâce à des technologies de constructions avancées, qui permettront aussi en parallèle la réduction  de  l’impact de l’environnement aux infrastructures.

Le port de Toamasina, déjà assez prépondérant, se trouve derrière celui de Port Louis à Maurice dans l’Océan Indien. Pourtant il fait partie des leviers économiques du pays. Ainsi, le Japon veut faire en sorte que le port de Toamasina devienne plus grand et plus innovant encore pour soutenir encore plus le développement économique de la Grande Ile. Les travaux débuteront l’année prochaine et dureront sept ans. Bref, tout pour enclencher l’enthousiasme chez nos compatriotes en visite au pays du soleil levant.

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités