Initiative pour l’émergence de Madagascar : Andry Rajoelina sous le joug des néo-colonisateurs

MH 19:02:00 editorial
img

Le 26 janvier 2018, jour d’anniversaire du fameux lundi noir qu’il a lui-même initié en 2009, Andry Rajoelina a présenté son Initiative pour l’Emergence de Madagascar au Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la ville de Paris. Pour l’occasion, son équipe a invité des personnalités françaises et malgaches triés sur le volet puis a projeté un film documentaire appuyant la vision de Rajoelina. C’est seulement après ce film que l’ancien président de la Transition a pris la parole.

Debout, il a été curieusement entouré des personnalités étrangers dont des Français comme l’ancien député et judoka David Douillet. Effectivement, un Malgache, ayant l’intention de sortir de Madagascar de la pauvreté, réside en France depuis au moins quatre ans et qui plus est présente son projet aux Français et autres étrangers. En plus de cela, il a fermement l’intime conviction de travailler de près avec des Français, qu’ils soient investisseurs, opérateurs, conseillers ou artisans ou on ne sait pas qui d’autres, pour concrétiser sa vision. Une manière de ridiculiser les Malgaches car il fait plus confiance aux étrangers.

Le Français Rajoelina fait plus confiance à ses compatriotes qu’aux Malgaches

L’image qu’il voulait véhiculer cette soirée là c’est qu’il a fait appel à ses compatriotes français dans son initiative pour le peuple malgache. Donc, la France est derrière lui pour le guider, l’appuyer, l’aider dans sa démarche, bref, Madagascar sera de nouveau sous le joug de la France si Andry Rajoelina est élu Président de la République. Quelle honte pour un pays qui réclame son indépendance et sa souveraineté vis-à-vis de ce pays colonisateur et qui empêche par tous les moyens le décollage économique de Madagascar.  C’est déshonorant de constater qu’un Malgache se disant patriotique ne peut même pas considérer les experts de son pays mais quémander l’appui des étrangers. L’on sait très bien, d’après les aveux de Didier Ratsiraka, qu’il a été appuyé par la France dans son coup d’Etat en 2009, maintenant, il n’y a pas l’ombre d’un doute, la France veut rééditer cette entreprise en se mettant à côté de Rajoelina. Au final, le putschiste sera de nouveau utilisé par les anciens colons pour rendre Madagascar de plus en plus dépendant et le maintenir dans la pauvreté.

Il a lui-même signalé dans son discours que son projet vise à rattraper les 50 ans de retard de Madagascar. Quelle utopie ! Il a été à la tête du pays pendant au moins quatre ans, presque l’équivalent d’un mandat électif mais le pays traînait toujours derrière en matière d’IDH. Au contraire, grâce à la longue période transitoire, l’occasion a été donnée aux escrocs et aux pilleurs des ressources naturelles et minières d’exploiter au maximum ce qui est exploitable pour s’enrichir vite et bien. Une frange d’opérateurs, de fonctionnaires, d’autorités et de citoyens aussi bien nationaux qu’internationaux a  réussi à faire des micmacs incontrôlables mais n’a jamais été inquiété pour leurs actions dévastatrices.

C’est facile de monter toutes sortes de projets tout aussi mirobolants mais les mettre en œuvre relève de l’utopie. Même le gouvernement actuel a lui aussi présenté de multiples projets réalisables, quantifiables et visant le développement mais entre intention et action, la différence est énorme. Tout cela pour dire que n’importe qui qui sait élaborer un projet, présenter un film documentaire peut regrouper des gens et attirer l’attention mais ne peut prétendre développer le pays après l’avoir pillé et détruit en 2009 et pendant la Transition.

Arrêtez vos beaux discours ! Ils sont creux et mensongers

Etre en France, se sentir plus Français que Malgache, entourer et être aimé des Français, présenter sa vision en premier aux Français. Voilà le style Rajoelina, complexé de son origine et de son pays. Il n’y a pas de raison d’être fier d’une telle démarche, quel que soit le contenu de son initiative, une personne qui n’est pas Malgache que par le nom et la descendance ne sera jamais proche des Malgaches, déjà son comportement montre déjà qu’il renie son origine et sera à la merci des étrangers. « Proposer des solutions », tel est son objectif, mais quelles solutions ? Des solutions à faire dormir debout, des solutions pour faire sortir les gens de leur pauvreté, des solutions pour attirer les investisseurs, des solutions pour la bonne gouvernance…. Beaucoup avant lui en ont présenté des milliers de solutions tout aussi innovantes et attirantes les unes des autres pour ne citer que Ratsiraka et « son fanantenana vaovao » (nouvel espoir) et son « humanisme écologique », Ravalomanana avec son MAP (Madagasikara Am-perinasa) et Rajaonarimampianina avec sa vision 2030. Pourtant, le pays se trouve toujours dans son état, l’île Maurice réussit mieux que nous. C’est lamentable ! Politicien, arrêtez vos conneries, et arrêtez d’infantiliser le peuple car vos seules intentions c’est seulement d’accaparer le pouvoir et tout ce qui va avec.

Le 26 janvier 2018, jour d’anniversaire du fameux lundi noir qu’il a lui-même initié en 2009, Andry Rajoelina a présenté son Initiative pour l’Emergence de Madagascar au Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la ville de Paris. Pour l’occasion, son équipe a invité des personnalités françaises et malgaches triés sur le volet puis a projeté un film documentaire appuyant la vision de Rajoelina. C’est seulement après ce film que l’ancien président de la Transition a pris la parole.

Debout, il a été curieusement entouré des personnalités étrangers dont des Français comme l’ancien député et judoka David Douillet. Effectivement, un Malgache, ayant l’intention de sortir de Madagascar de la pauvreté, réside en France depuis au moins quatre ans et qui plus est présente son projet aux Français et autres étrangers. En plus de cela, il a fermement l’intime conviction de travailler de près avec des Français, qu’ils soient investisseurs, opérateurs, conseillers ou artisans ou on ne sait pas qui d’autres, pour concrétiser sa vision. Une manière de ridiculiser les Malgaches car il fait plus confiance aux étrangers.

Le Français Rajoelina fait plus confiance à ses compatriotes qu’aux Malgaches

L’image qu’il voulait véhiculer cette soirée là c’est qu’il a fait appel à ses compatriotes français dans son initiative pour le peuple malgache. Donc, la France est derrière lui pour le guider, l’appuyer, l’aider dans sa démarche, bref, Madagascar sera de nouveau sous le joug de la France si Andry Rajoelina est élu Président de la République. Quelle honte pour un pays qui réclame son indépendance et sa souveraineté vis-à-vis de ce pays colonisateur et qui empêche par tous les moyens le décollage économique de Madagascar.  C’est déshonorant de constater qu’un Malgache se disant patriotique ne peut même pas considérer les experts de son pays mais quémander l’appui des étrangers. L’on sait très bien, d’après les aveux de Didier Ratsiraka, qu’il a été appuyé par la France dans son coup d’Etat en 2009, maintenant, il n’y a pas l’ombre d’un doute, la France veut rééditer cette entreprise en se mettant à côté de Rajoelina. Au final, le putschiste sera de nouveau utilisé par les anciens colons pour rendre Madagascar de plus en plus dépendant et le maintenir dans la pauvreté.

Il a lui-même signalé dans son discours que son projet vise à rattraper les 50 ans de retard de Madagascar. Quelle utopie ! Il a été à la tête du pays pendant au moins quatre ans, presque l’équivalent d’un mandat électif mais le pays traînait toujours derrière en matière d’IDH. Au contraire, grâce à la longue période transitoire, l’occasion a été donnée aux escrocs et aux pilleurs des ressources naturelles et minières d’exploiter au maximum ce qui est exploitable pour s’enrichir vite et bien. Une frange d’opérateurs, de fonctionnaires, d’autorités et de citoyens aussi bien nationaux qu’internationaux a  réussi à faire des micmacs incontrôlables mais n’a jamais été inquiété pour leurs actions dévastatrices.

C’est facile de monter toutes sortes de projets tout aussi mirobolants mais les mettre en œuvre relève de l’utopie. Même le gouvernement actuel a lui aussi présenté de multiples projets réalisables, quantifiables et visant le développement mais entre intention et action, la différence est énorme. Tout cela pour dire que n’importe qui qui sait élaborer un projet, présenter un film documentaire peut regrouper des gens et attirer l’attention mais ne peut prétendre développer le pays après l’avoir pillé et détruit en 2009 et pendant la Transition.

Arrêtez vos beaux discours ! Ils sont creux et mensongers

Etre en France, se sentir plus Français que Malgache, entourer et être aimé des Français, présenter sa vision en premier aux Français. Voilà le style Rajoelina, complexé de son origine et de son pays. Il n’y a pas de raison d’être fier d’une telle démarche, quel que soit le contenu de son initiative, une personne qui n’est pas Malgache que par le nom et la descendance ne sera jamais proche des Malgaches, déjà son comportement montre déjà qu’il renie son origine et sera à la merci des étrangers. « Proposer des solutions », tel est son objectif, mais quelles solutions ? Des solutions à faire dormir debout, des solutions pour faire sortir les gens de leur pauvreté, des solutions pour attirer les investisseurs, des solutions pour la bonne gouvernance…. Beaucoup avant lui en ont présenté des milliers de solutions tout aussi innovantes et attirantes les unes des autres pour ne citer que Ratsiraka et « son fanantenana vaovao » (nouvel espoir) et son « humanisme écologique », Ravalomanana avec son MAP (Madagasikara Am-perinasa) et Rajaonarimampianina avec sa vision 2030. Pourtant, le pays se trouve toujours dans son état, l’île Maurice réussit mieux que nous. C’est lamentable ! Politicien, arrêtez vos conneries, et arrêtez d’infantiliser le peuple car vos seules intentions c’est seulement d’accaparer le pouvoir et tout ce qui va avec.

Le 26 janvier 2018, jour d’anniversaire du fameux lundi noir qu’il a lui-même initié en 2009, Andry Rajoelina a présenté son Initiative pour l’Emergence de Madagascar au Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la ville de Paris. Pour l’occasion, son équipe a invité des personnalités françaises et malgaches triés sur le volet puis a projeté un film documentaire appuyant la vision de Rajoelina. C’est seulement après ce film que l’ancien président de la Transition a pris la parole.

Debout, il a été curieusement entouré des personnalités étrangers dont des Français comme l’ancien député et judoka David Douillet. Effectivement, un Malgache, ayant l’intention de sortir de Madagascar de la pauvreté, réside en France depuis au moins quatre ans et qui plus est présente son projet aux Français et autres étrangers. En plus de cela, il a fermement l’intime conviction de travailler de près avec des Français, qu’ils soient investisseurs, opérateurs, conseillers ou artisans ou on ne sait pas qui d’autres, pour concrétiser sa vision. Une manière de ridiculiser les Malgaches car il fait plus confiance aux étrangers.

Le Français Rajoelina fait plus confiance à ses compatriotes qu’aux Malgaches

L’image qu’il voulait véhiculer cette soirée là c’est qu’il a fait appel à ses compatriotes français dans son initiative pour le peuple malgache. Donc, la France est derrière lui pour le guider, l’appuyer, l’aider dans sa démarche, bref, Madagascar sera de nouveau sous le joug de la France si Andry Rajoelina est élu Président de la République. Quelle honte pour un pays qui réclame son indépendance et sa souveraineté vis-à-vis de ce pays colonisateur et qui empêche par tous les moyens le décollage économique de Madagascar.  C’est déshonorant de constater qu’un Malgache se disant patriotique ne peut même pas considérer les experts de son pays mais quémander l’appui des étrangers. L’on sait très bien, d’après les aveux de Didier Ratsiraka, qu’il a été appuyé par la France dans son coup d’Etat en 2009, maintenant, il n’y a pas l’ombre d’un doute, la France veut rééditer cette entreprise en se mettant à côté de Rajoelina. Au final, le putschiste sera de nouveau utilisé par les anciens colons pour rendre Madagascar de plus en plus dépendant et le maintenir dans la pauvreté.

Il a lui-même signalé dans son discours que son projet vise à rattraper les 50 ans de retard de Madagascar. Quelle utopie ! Il a été à la tête du pays pendant au moins quatre ans, presque l’équivalent d’un mandat électif mais le pays traînait toujours derrière en matière d’IDH. Au contraire, grâce à la longue période transitoire, l’occasion a été donnée aux escrocs et aux pilleurs des ressources naturelles et minières d’exploiter au maximum ce qui est exploitable pour s’enrichir vite et bien. Une frange d’opérateurs, de fonctionnaires, d’autorités et de citoyens aussi bien nationaux qu’internationaux a  réussi à faire des micmacs incontrôlables mais n’a jamais été inquiété pour leurs actions dévastatrices.

C’est facile de monter toutes sortes de projets tout aussi mirobolants mais les mettre en œuvre relève de l’utopie. Même le gouvernement actuel a lui aussi présenté de multiples projets réalisables, quantifiables et visant le développement mais entre intention et action, la différence est énorme. Tout cela pour dire que n’importe qui qui sait élaborer un projet, présenter un film documentaire peut regrouper des gens et attirer l’attention mais ne peut prétendre développer le pays après l’avoir pillé et détruit en 2009 et pendant la Transition.

Arrêtez vos beaux discours ! Ils sont creux et mensongers

Etre en France, se sentir plus Français que Malgache, entourer et être aimé des Français, présenter sa vision en premier aux Français. Voilà le style Rajoelina, complexé de son origine et de son pays. Il n’y a pas de raison d’être fier d’une telle démarche, quel que soit le contenu de son initiative, une personne qui n’est pas Malgache que par le nom et la descendance ne sera jamais proche des Malgaches, déjà son comportement montre déjà qu’il renie son origine et sera à la merci des étrangers. « Proposer des solutions », tel est son objectif, mais quelles solutions ? Des solutions à faire dormir debout, des solutions pour faire sortir les gens de leur pauvreté, des solutions pour attirer les investisseurs, des solutions pour la bonne gouvernance…. Beaucoup avant lui en ont présenté des milliers de solutions tout aussi innovantes et attirantes les unes des autres pour ne citer que Ratsiraka et « son fanantenana vaovao » (nouvel espoir) et son « humanisme écologique », Ravalomanana avec son MAP (Madagasikara Am-perinasa) et Rajaonarimampianina avec sa vision 2030. Pourtant, le pays se trouve toujours dans son état, l’île Maurice réussit mieux que nous. C’est lamentable ! Politicien, arrêtez vos conneries, et arrêtez d’infantiliser le peuple car vos seules intentions c’est seulement d’accaparer le pouvoir et tout ce qui va avec.

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités