LaChasse-info

IEM : Le projet de recolonisation de Madagascar par la France

MH 17:24:00 editorial
img

« L’avenir de Madagascar nous rassemble ici maintenant ». C’est avec ces mots qu’Andry Rajoelina ont accueilli les experts internationaux qu’il a invités à la présentation de l’IEM, hier à Andohalo. Ces experts sont essentiellement de nationalité française. Et le président du Mapar a bien dit qu’il rassemblait ces « vazaha » à une réunion qui a pour objectif de discuter de l’avenir du pays car son principal souci c’est de chercher le chemin vers la croissance et le développement de Madagascar.

Il est bien clair donc que pour Andry Rajoelina, Madagascar ne pourra jamais connaître le développement sans les Européens en général et les Français en particulier. Une situation qui emmène à se demander si le pays appartient encore aux Malgaches car là on encense les étrangers pour qu’ils se penchent à l’avenir du pays.

Quel avenir donc pour ce pays qui a été colonisé pendant des années par les Français et qui n’a jamais connu une véritable indépendance à cause de la Françafrique, ce système politique inégalitaire et déstructif qui maintient de nombreux pays d’Afrique sous le joug de la France. Une Françafrique qui vise l’enrichissement de l’ex-puissance tutélaire et l’exploitation maximale, voire l’appauvrissement des pays d’Afrique. Et malgré les propos de François Hollande ou d’Emmanuel Macron annonçant la fin de la Françafrique et le début des relations plus saines, dénuées de toute tentation d’assujettissement, de paternalisme et de connivence politicarde, personne n’est dupe. On connaît le discours « politiquement correct » et les vraies actions sur le terrain.

Selon Makhily Gassima, auteur du livre, « 50 ans après quelle indépendance pour l’Afrique », l’« extraversion » économique de nombreux pays africains fait que « les richesses agricoles et forestières, minières et pétrolières, sont partout exploitées et systématiquement exportées ». Et les grandes entreprises exploitant appartiennent à des étrangers. Le rapport prospectif d’experts indique que « l’Afrique restera une zone de convoitise et de confrontations potentielles et une zone d’intérêt stratégique prioritaire pour la France ». Avec les différentes coopérations initiées par la Chine en Afrique, la France s’inquiète maintenant de sa position stratégique. Raison pour laquelle elle s’accroche aux éléments, comme Rajoelina, qui cherche alliance pour marquer son retour au pouvoir, mais une alliance qui ne prédit rien de bon, elle va remettre le pays sous la domination française. On connaît la célèbre phrase citée fréquemment par De Gaulle : « Les Etats n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts. »

Avec les réseaux de politiciens affairistes qui se meuvent pour avoir les meilleures parts et qui ne se doutent que de leurs intérêts permanents, Madagascar, un petit insulaire dont les négociateurs se laissent facilement dominés, va encore vivre sous perfusion à travers les conditions d’asservissement : prêts –assistanat - aides qui n’aboutissent presque jamais aux bénéficiaires mais reviennent aux donateurs…

Andry Rajoelina est-il amnésique ?

Ainsi Andry Rajoelina, soumis et dompté, veut à tout prix intégrer les Français dans sa vision IEM, pour lui, Madagascar n’est rien sans la France. Or, notre pays a été pendant un demi-siècle soumis politiquement, économiquement et socialement, voire militairement aux dictatures occidentales. A bien observer sa démarche, le principal auteur de la crise de 2009, ayant ramené la Grande-île au rang des cinquièmes pays le plus pauvre de la planète, ambitionne encore de rattraper le retard accumulé par Madagascar en termes de développement. Feint-il d’ignorer qu’il avait détruit d’importants patrimoines culturels et économiques du pays en pillant et en incendiant les chaines nationales, les sociétés privées. Sans compter ceux qui ont perdu leur vie durant le mouvement dévastateur qu’il a mené. Bref, lui et ses mercenaires avaient laissé le pays dans le chaos. Et aujourd’hui, alors que la plaie n’est pas encore fermée et les ruines non réparées, le putschiste joue le sauveur du pays avec son programme Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM)

L’ancien président de la HAT trace sa route vers l’élection présidentielle avec son IEM. Ce jour, au Carlton Anosy, il a présenté devant ses invités spécialement sélectionnés pour l’occasion sa vision. Bien qu’il s’agisse d’un programme pour l’émergence de Madagascar qui inclue des soi-disant experts, les nationaux seront soumis aux dictats étrangers. Alors, arrêtez de prendre les Malgaches pour des nuls. Si les occidentaux ont voulu le développement de Madagascar il y a longtemps qu’ils l’ont fait, ils n’attendront pas le retour au pouvoir de Rajoelina pour le faire. Ce qu’ils veulent c’est d'avoir une marionnette qui sert leurs intérêts !!!

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités