Enquête sur le Budget ouvert 2017: Un score de 34 sur 100 pour Madagascar

Avosoa 12:14:00 economie
img

L’association Msis Tatao « Tohana sy Ainga ho an’ny Tambazotran’ny Olom-pirenena » a publié ce samedi l’évaluation sur le budget ouvert à Madagascar pour l’année 2017. Il a été constaté que la transparence budgétaire est encore une longue marche pour la Grande-ile. En effet, Madagascar a obtenu le score de 34 sur 100 à l’issue de l’enquête réalisée par l’association MSIS-tatao en collaboration avec International Budget Partnership,

De ce fait, les  citoyens disposent peu d’information sur l’utilisation des deniers publics. Sur les huit documents budgétaires clés, six seulement sont mis à la disposition du public dont le rapport préalable au budget, le projet du budget de l’exécutif, le budget approuvé, le budget des citoyens, le rapport en cours d’année et le rapport d’audit. La revue de milieu d’année et le rapport de fin d’année n’étant pas publiés. D’autant plus que la publication n’est pas suffisante pour que le peuple puisse effectivement participer au débat sur l’élaboration du budget et de son contrôle. 

Quant à la participation des citoyens au processus budgétaire, Madagascar a obtenu un indice très faible de 9 sur 100 tandis qu’il a 28 sur 100 dans le domaine de contrôle budgétaire par les Parlements et la Cour des comptes.

Bonne gouvernance et transparence budgétaire sont liées

Selon l’Association Msis Tatao, la transparence budgétaire a pour but de favoriser et d’entretenir une relation de confiance entre les gouvernants et les gouvernés quant à une gestion saine et rationnelle de l’argent du peuple. Pourtant, « le fait que le gouvernement n’implique pas le public dans ses prises de décisions ou ne leur explique pas leurs stratégies et leurs budgets affaiblit la confiance et met en péril la démocratie », rapporte le Msis Tatao. De plus, il est évident que la transparence dans la gestion du budget est un pilier pour la mise en place de la bonne gouvernance.

Le but de Msis Tatao est de faire régner cette bonne gouvernance à travers la mise à disposition et l’utilisation des informations et des connaissances pour le renforcement de la participation, de la transparence et de la responsabilité de tous. "La transparence dans la conduite des affaires publiques et du budget s’est imposée comme une exigence, depuis quelques années, pour former la pierre angulaire de la bonne gouvernance financière. C’est la raison pour laquelle elle suscite une aspiration nouvelle en matière d’équité et imputabilité autour de la gestion du denier public des organismes publics à Madagascar particulièrement l’Etat/Gouvernement central", a-t-on lu dans le rapport du Msis Tatao.

La restitution officielle des résultats de l’enquête sur l’Indice du Budget Ouvert 2017 s’est déroulée à l’hôtel Colbert le 1er mars dernier, ce fut une occasion de renforcer la mobilisation et l’adhésion de toutes les parties prenantes pour l’effectivité de la transparence budgétaire au niveau national.

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités