Dadafara : "Andry Rajoelina a réussi un coup d'Etat à seulement 36 ans"

Avosoa - MH 13:25:00 politique
img

Randriamampionona Joseph Martin, ancien candidat à la présidentielle en 2013 et en 2018, a fait parler de lui au début de cette semaine. Lors de sa visite dans le QG du candidat Ravalomanana Marc, il lui a demandé un « petit accord » en échange de son soutien. A la sortie du QG d’Antsakaviro, il est allé consulter le deuxième candidat en la personne de Rajoelina Andry, après « deux » heures de discussion, il a déclaré qu’il allait soutenir ce dernier car leur vision se concorde.  Mais il ne s’est pas arrêté là, selon lui, la rencontre qu’il a eue avec Ravalomanana n’a duré que 2 minutes et qu’il y était venu pour parler de sonorisation. La réaction de l’équipe de Ravalomanana ne s’est pas fait attendre, il a menti et il a demandé « un petite accord » comme conditionnalité à son soutien. Chose que Ravalomanana n’a jamais accepté vis-à-vis des autres personnalités lui ayant déclaré leur soutien.

Un homme intéressé

Le patron du Discount Store Saturne ne s’est pas arrêté là. Dans une émission sur une chaîne privée de la capitale, alors qu’on lui a demandé de sensibiliser les électeurs à voter pour Andry Rajoelina, il a avancé que « il faut voter pour lui car à seulement 36 ans, le fondateur de l’IEM a réussi à faire un coup d’Etat,  à faire tomber le président en exercice ».  Un propos que la plupart des citoyens jugent absurde et qui amène à demander si le président de la Refondation Totale de Madagascar n’a pas perdu son bon sens. Mais au contraire il venait de confirmer que le candidat Rajoelina est un putschiste. 

Ainsi, il est prouvé donc que Dadafara ne soutient surtout pas Andry Rajoelina pour son programme mais plutôt parce qu’il est putschiste. C’est avec de tel argument qu’il va sensibiliser ses compatriotes à voter pour le Numéro 13.  Le pire, c’est qu’auparavant, Andry Rajoelina a fait ce qu’il pouvait pour se disculper et expliquer à tous qu’il n’a pas fait de coup d’Etat en 2009. Et c’est maintenant, au cœur de la propagande, que son allié politique le désigne comme étant un putschiste. Ainsi donc, pour Dadafara, le coup d’Etat fait par Andry Rajoelina a apporté des retombées positives pour Madagascar.

Le masque tombe

Il est à rappeler que ce candidat n° 20 lors du premier tour de l’élection présidentielle a déjà critiqué le financement exorbitant à la disposition de Rajoelina lors de la réunion des candidats avec la CENI. Sur ce, il a dit que le budget de campagne du candidat du Mapar doit faire l’objet d’une enquête par le SAMIFIN et le BIANCO car cela pourrait être de l’argent sale. En plus de cela, il a dénoncé l’octroi de divers matériels dans les régions par le même candidat, un acte qu’il considérait comme achat de vote des électeurs. Pourtant le lendemain Dadafara a retourné sa langue en affirmant le contraire au nom de l’intérêt personnel. Il va donc soutenir un jeune putschiste et un candidat qui a fait des blanchiments d’argent pour ses campagnes.

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités