Convention de Vienne : Un diplomate n'a pas à apporter des commentaires sur une décision judiciaire d’un pays souverain

Avosoa - MH 10:08:00 actualite
img

L’ambassadeur des Etats-Unis à Madagascar a été convoqué par l’Etat malgache par le biais du ministre des Affaires étrangères hier. Aucune information n’a filtré de cette rencontre mais il est sûr que la convocation est liée au communiqué de presse diffusé par l’ambassadeur concernant la situation des vaches laitières de la société triple A.  

Selon le ministre Henry Rabary Njaka, cette convocation est « une question de procédure diplomatique entrant dans le cadre de l’application de convention de Vienne qui garantit la souveraineté de tous les pays signataires. En se référant à cette convention, je pense que ce n’est pas normal de la part d’un représentant diplomatique d’apporter des commentaires sur une décision de justice d’un pays souverain. Nous avons ainsi décidé de régler ce malentendu entre diplomates. »

Bref, durant l’entrevue qui a duré une heure, le ministre Henry Rabary Njaka a rappelé que si les Etats-Unis veulent réagir dans ce genre d’affaires, les discussions doivent se faire entre diplomates. Il a donc demandé à l’ambassadeur américain de présenter ses excuses, ce qu’il a fait selon les quotidiens L’Express de Madagascar et la Dépêche de Madagascar.

De son coté, Robert Yamate a expliqué que le communiqué de l’Ambassade ne veut en aucun cas intervenir dans les affaires de l’Etat malgache mais a appelé seulement les autorités  à ce que les animaux ne sont pas mêlés dans les différends liant la justice malgache et la société AAA. La déclaration du vendredi ne revêt aucune position politique mais a seulement pour but de protéger la vie des bétails, a-t-il continué.

Hier même, un autre communiqué a été affiché sur le site de l’Ambassade américaine à Madagascar dans lequel il félicité la décision prise relative à l’autorisation de nourrir et prendre soin du bétail de la société AAA. Pourtant, aucune excuse n’y a été écrite, par contre, l’ancien communiqué a été supprimé de la page facebook de l’ambassade.

Il est à noter qu’après la déclaration de l’ambassade américaine ce vendredi, l’audience sur l’affaire Tiko AAA Andranomanelatra a été avancé le même jour si cela a été prévu se tenir lundi. Sur ce, la justice de Vakinankaratra a autorisé l’accès des agents qui prennent en charge la nourriture et le soin des animaux, dans l’enceinte de la société. Les deux diplomates ont conclu que cet incident n’aura aucun impact sur la relation entre les deux pays.

Ce qui est bizarre dans cette affaire est que les autorités ont dû attendre une telle interpellation avant de prendre enfin la décision d’autoriser les agents à accéder dans l’enceinte réservée aux bétails. Ou est-ce un simple concours de circonstance ? Si la justice est bien indépendante, elle aurait pris une décision beaucoup plus tôt en ce qui concerne particulièrement la prise en charge de ces vaches. Au contraire, le vendredi 9 mars, l’on a vu que des agents ont renforcé le scellage des portails donnant accès à l’approvisionnement en eau et en nourritures des vaches laitières. Donc si le pays ne veut pas que d’autre nous interpelle sur la protection des animaux malgré les irrégularités de la société, prenez la bonne décision.

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités