Consommation : Les produits Tiko retirés des rayons dans les grandes surfaces

Avosoa - MH 16:08:00 economie
img

Les restes des produits Tiko sont renvoyés à la société productrice, c’est la décision des responsables des grandes surfaces de la Capitale après la notification sur l’irrégularité de ces produits. La plupart d’entre eux avouaient ne pas être courant de l’illégalité des produits fournis par la société. De ce fait, ils ont entamé une négociation avec le ministère du commerce et de la consommation afin de d’éviter leur perte car normalement, ces produits devaient faire l’objet de saisie pour être incinérés.

De son côté, la Direction du Contrôle et de la Régulation du Marché (DRCM) a procédé à la saisie des lots de produits irréguliers auprès de quelques points de vente. Ils ont ainsi retiré 795 yaourts, 576 yaourts à boire, 1 025 bouteilles de Classico, 102 pièces de beurre Donga. Une démarche claire car la direction a déjà communiqué que la société Triple A n’est pas en position réglementaire depuis la suspension de ses activités il y a quatre mois. Cependant, elle continue de livrer des produits sur le marché sans qu’aucune démarche de réglementation n’ait été entamée.

D’après les explications du directeur général de la société, Lanto Rabenatoandro, livrées à la presse le 24 janvier dernier : « Triple A a déjà déposé les dossiers nécessaires en vue de régulariser sa situation, notamment en ce qui concerne le permis environnemental, depuis le mois d’octobre au ministère de l’industrie et du développement du secteur privé (MIDSP) mais c’est le ministère qui n’a pas donné une suite à sa demande. » Curieux, un confrère du quotidien La Dépêche de Madagascar a demandé à l’Office national pour l’environnement (ONE) si vraiment la société a entamé cette démarche. La réponse est qu’il n’a reçu aucun dossier d’étude d’impact environnemental au nom de cette société pour sa mise en conformité au mois indiqué. Deux versions différentes.

Rappelons que les activités de la société Triple A ont été suspendues par l’arrêté ministériel N° 24381/2017 du 3 octobre 2017, modifié par l’arrêté N° 24392/2017. En dépit de cette décision, l’on a constaté que les produits Tiko étaient encore présents sur le marché, or la société productrice ne dispose même pas de certificat de consommabilité. C’est pour cela que le ministère de tutelle a décidé de renforcer les mesures d’application.

Si la direction générale de Triple A a souvent évoqué que sa société est victime d’acharnement politique, le ministère insiste que toute entreprise exerçant sur le territoire national doit se conformer à la loi en vigueur. Il est important donc que Triple A régularise sa situation en payant ses arriérés fiscaux et en se mettant aux normes exigées pour obtenir le certificat de consommabilité et le permis environnemental.

Donc, au lieu de se chamailler par presse interposée, voire de se poser en victime, pourquoi ne pas faire des efforts pour constituer les dossiers à fournir ou entamer une négociation pour pouvoir reprendre ses activités ?

 

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités