Bousculade à Mahamasina causant un mort et 48 blessés, quid de la responsabilité des organisateurs ?

MH 14:25:00 actualite
img

Si le match opposant les Barea aux Lions de la Téranga a su rassembler autant de mondes, passionnés ou non du ballon rond, la conséquence de cette présence massive a été mortelle hier. Un jeune homme de 23 ans a perdu la vie pendant la bousculade et 48 autres sont blessés dont 2 dans un état critique. Ce matin, 28 blessés ont pu rentrer chez eux après avoir reçu les traitements nécessaires, l’état des 20 personnes restants nécessite encore un suivi.

Le match devait débuter à 14h 30 mais la queue se formait dès 6 h du matin devant le stade municipal de Mahamasina, vers 11h, les tickets en vente seulement le jour du match étaient épuisés et les gradins affichaient complets. Frustrés de cette nouvelle, une foule en furie a forcé les portails provoquant ainsi cette bousculade mortelle. Le gaz lacrymogène jeté par les forces de l’ordre pour disperser la foule n’a fait qu’aggraver les choses. La panique, le désordre  et l’impulsion ont entraîné de nombreuses victimes de piétinement et de suffocation. Et la violence est telle que beaucoup d’entre les victimes se trouvaient dans un état déplorable faisant croire qu’elles sont mortes alors qu’elles avaient seulement perdu connaissance.

La capacité d’accueil du stade municipal de Mahamasina est limitée à 25 000 personnes assises mais on ne sait pas combien de tickets ont été mis en vente par la Fédération Malgache de Football (FMF). Ce qui est sûr c’est que si ce nombre a été respecté à la lettre, on ne serait pas arrivé à cette grande bousculade mortelle. Sans vouloir faire des reproches à quiconque, le jeune homme y a laissé sa vie par l’amour du football, il en est de même pour les blessés qui ont été par-dessus tout humiliés à travers des images et des vidéos répandues sur le réseau social. Mais qui en est responsable ?

Sanctionner les coupables ?

Donc, la FMF, principal organisateur de cet événement qui a attiré beaucoup de mondes, n’est pas à sa première organisation. Elle connaît bien l’envergure de l’événement, vu que l’adversaire des Barea pour la qualification à la CAN 2019, n’est pas n’importe lequel, c’est une équipe qui venait de participer au mondial 2018. Ainsi, la Fédération aurait dû prendre toutes les dispositions sécuritaires des plus importantes vu l’engouement des amateurs à voir de leurs propres yeux aussi bien le match que les joueurs internationaux. Qui doit être sanctionné pour ce mal ? Comme nous sommes dans un pays du mora-mora, on n’a presque « jamais » entendu parler de sanctions ni d’application de la sanction pour faute commise. On fait toujours face à la supposée prise en main de la situation des victimes, la présentation de condoléance, le souhait de rétablissement et la responsabilité des organisateurs s’arrête là.

Et on ne sait plus qui croire car le chef de l’Etat a rendu visite aux victimes et a annoncé la prise en charge des traitements des victimes. Dans sa page Facebook, la Fédération a aussi promis qu’elle participerait aux différents frais liés à l’hospitalisation des victimes, qui d’entre les deux ont donc déboursé de l’argent pour aider les victimes ?

Donc, quand est-ce que les responsables auront conscience de l’ampleur de leur responsabilité afin de respecter les normes requises, sinon ces gens ont perdu la vie pour rien et sont blessés sans qu’aucune mesure corrective n’ait été prise par la suite.

 

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités