Anomalies électorales : Le collectif des 21 candidats vont jusqu’au bout de leur dénonciation

Avosoa 15:00:00 politique
img

Malgré le fait que la campagne électorale ait déjà commencé, quelques candidats, entre autre, Fanirisoa Ernaivo, Mailhol André Christian, Erick Rajaonary, Didier Ratsiraka, Arlette Ramaroson, Zafivao Jean Louis, etc. ne lâchent pas prise. Aujourd’hui même, l’ex-présidente du SMM a réitéré que cette élection est bel et bien entachée d’irrégularités pour ne citer que la liste électorale remplie de noms fictifs et le logiciel utilisé par la CENI commettant beaucoup d’erreurs. De plus, la candidate numéro 24 a ajouté qu’elle a été privée de parole sur les chaines nationales, TVM et RNM, alors que tous les candidats à la présidentielle ont un droit de parole de 3minutes gratuites.

Ces 22 candidats revendiquent également la destitution du président de la Haute Cour Constitutionnelle, Jean Eric Rakotoarisoa. Ils ont soutenu que ce dernier a manqué à ses devoirs. Il n’a pas répondu aux réclamations des candidats alors que cette institution est la seule à pouvoir le faire. En ce qui concerne la liste électorale, Fanirisoa Ernaivo et consorts demandent de la rouvrir pour que tous les citoyens qui a le droit de voter puissent s’y inscrire. Cette réclamation qui ne semble toutefois envisageable parce que la CENI a déjà évoqué que la liste électorale est définitivement arrêtée.

Pour renforcer leurs revendications, le collectif des 22 candidats feront un meeting demain. A rappeler qu’ils ont déjà lancé un ultimatum de 24 heures à l’Exécutif et la CENI mais ces derniers ne se sont pas encore manifestés.

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités