LaChasse-info

Affaire Akil Cassam Chenaï : Les kidnappeurs auraient réclamé deux millions d’euros à sa famille

Manue 14:08:00 actualite
img

Huit jours après l’enlèvement du ressortissant français d’origine indienne Akil Cassam Chenai, des polémiques commencent à brouiller la communication d’informations sur l’enquête. En effet, certains journaux nous apprennent que les ravisseurs auraient demandé une rançon de deux millions d’euros, tandis que d’autres affirment trois millions d’euros. Pourtant, lorsque l’USI (Unité Spéciale d’Intervention) de la gendarmerie, appelée en renfort de la Police de Toamasina a été interrogée sur ce point, elle a clairement affirmé qu’il s’agit d’une fausse information. « Les ravisseurs n’ont pas encore contacté la famille d’Akil Cassam, depuis le soir du kidnapping jusqu’à ce jour» ont souligné les agents de l’USI.

Par rapport à cette série de kidnapping à Madagascar, où les « Karànas » sont principalement ciblés, les ressortissants indiens habitants à Madagascar se sont regroupés en une association de défense auprès des pouvoirs publics. Ils appellent les autorités malgaches à lutter contre ce fléau, en capturant les auteurs et en instaurant une démarche de sécurité. Cependant, ce ne sera possible qu’à condition que la famille des victimes coopère en donnant plus d’informations et en alertant la Police à chaque rebondissement.

Selon les forces de l’ordre chargées de l’affaire, le ralentissement de l’enquête est à mettre sur le compte de la famille, qui n’est toujours pas décidé à coopérer. Cependant, cela est compréhensible si on considère la possibilité que cela contredit les directives des ravisseurs, qui l’aurait demandé de se taire.

En tout cas, rappelons que la Brigade Criminelle a déjà interpellé huit personnes ce dimanche 4 février, et les recherches sont actuellement dirigées vers Andranomadio, car c’est là qu’a été retrouvé le véhicule, une Fiat, qui l’a transporté. Les commandos de l’USI ont également multiplié le nombre des maisons à fouiller, dans les fokontany Mangarano II, Ambalamanasy et Ambohijafy. 

 

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités