Adoption des lois organiques sur les élections : Vers une troisième session extraordinaire

Avosoa - MH 11:28:00 politique
img

L’adoption des trois lois organiques dont celle relative au régime général des élections et référendums, ainsi que de l’élection présidentielle et législative a été reportée in extremis. Après un long affrontement verbal depuis le début de la séance, 70 députés contre 68 ont voté pour le report de l’adoption.

Pour expliquer ce choix, Abel Zafimahatratra a soutenu que le rapport sur les amendements fait lors des travaux de commission n’est parvenu jusqu’aux députés que le jour de la session, pourtant, ces derniers ont besoin de temps pour l’examiner. Quelques députés, membres du groupe parlementaire HVM, sont également en mission à l’étranger donc il vaut mieux les attendre pour que tous les élus puissent participer au vote, a-t-il ajouté.

Ambiance électrique

Depuis 10h du matin, heure prévue pour le début de la séance, la plupart des députés ainsi que des membres du gouvernement étaient sur place. Et malgré deux appels, la séance n’a commencé qu’à l’arrivée du Premier ministre à 12h30. Très remontés, les députés du groupe MAPAR ont monté leur voix pour le respect de l’heure et des autres qui étaient venus à l’heure convenue. Ceux du TIM se lançaient dans des explications interminables sur les amendements qu’ils ont proposés.

Viennent après les échanges sans fin sur « des accusations de corruption », mais en fait, on ne sait pas vraiment qui a reçu quoi de la part de qui. En réalité, l’alliance MAPAR-TIM et indépendants accusait les députés HVM d’avoir été soudoyés pour retarder le vote ou pour voter un texte sans amendement. Entretemps, un député a demandé une pause déjeuner pour apaiser la tension mais aussi pour qu’ils réfléchissent sur la manière de poursuivre le débat.

Bataille pour la majorité absolue

Etant des lois organiques, ces lois sur les élections ne seront adoptées qu’à la majorité absolue des membres de chaque chambre parlementaire. Pour hier, aucun des deux parties n’a obtenu la majorité qui est de 76 députés. Lors du vote pour le report de l’adoption, les députés pro-régimes ont devancé ceux de l’opposition à seulement 2 voix.

Ainsi donc, dans ce cas où les élus n’arrivaient pas à adopter les textes électoraux avant la clôture de la session, ils seront encore convoqués en session extraordinaire, et ce, pour la troisième fois.

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités